A2IP Association Internationale Interactions de la Psychanalyse
A2IPAssociation Internationale Interactions de la Psychanalyse 

Séminaire: Logique formelle et psychanalyse 

Responsable:  Francis Drossart

 

Lieu : local du IVe Groupe, 19, Bd Montmartre, 75002

 

 

 

Dates :  Un lundi par mois, de 21h à 22h30, de novembre 2016 à mai 2017. Début le 7/11/2016 .  Le programme définitif sera diffusé ultérieurement aux participants.

 

Inscriptions :  francis.drossart@sfr.fr

 

Ce séminaire théorique s’adresse aux psychanalystes et aux étudiants ou enseignants-chercheurs intéressés par le sujet.

 

 

Argument 

 

La logique formelle se définit par le calcul des propositions, des prédicats et des relations.

 

Après un rappel de ses principales notions, nous étudierons l’application de celles-ci à la métapsychologie freudienne.

 

Nous verrons ensuite les particularités logiques du système kleinien, puis celles de

la pensée de Bion ( S.Korff-Sausse)

la pensée de P.Aulagnier (S. de Mijolla-Mellor)

la pensée de Lacan (P-L. Assoun).

 

 

La première séance de ce séminaire a permis de situer certains éléments fondamentaux de la logique formelle, qui ne se préoccupe pas de déterminer un critère de vérité quant au contenu des propositions, mais de la pertinence ou non de leur articulation (  calcul des propositions in : Vernant D , Introduction à la logique standard, Flammarion, 2001). Après une présentation par Edelyne Salomon des tables de vérité, nous avons appliqué celles-ci à deux exemples freudiens :

  • Celui de l’homme aux rats, tourmenté entre la version (fausse) du Capitaine cruel, et la version véridique, qu’il a refoulée (incompatibilité)
  •  Celui du rêve de L’injection faite à Irma avec la référence à l’aporie du chaudron emprunté.

 

La deuxième séance, animée par Eric Stremler, a consisté en une présentation critique de l’œuvre d’Ignacio Matte Blanco. Cet auteur d’origine chilienne (1908-1995), assez proche de Bion,s’inspire largement de Russel et des réflexions sur la notion d’ensemble infini. A la logique asymétrique qui obéit au principe de contradiction ( si A est le fils de B, il ne peut en être le père) s’oppose la logique symétrique qui est celle de l’équation symbolique ( Segal) : si A est le fils de B, B est le fils de A ( logique de l’inconscient, et du sujet psychotique.

 L’inconscient procède par généralisation (comme la pensée abstraite) mais par des voies différentes .La notion d’ensemble infini y est présente (cf. la remarque de Pascal : l’ensemble des nombres pairs fait partie des nombres entiers, et il est cependant aussi grand que ce dernier dont il fait partie). Matte Blanco se réfère davantage à la première topique freudienne (conscient-préconscient-inconscient). Comme Bion, il tente d’élaborer une théorie des émotions qui se détache en partie de la logique des pulsions ( chez Bion, le concept de lien ne se superpose pas à celui de pulsion). D’une certaine façon, Matte Blanco ouvre la voie à la théorie du champ, trop souvent présentée comme un double de la théorie de la narrativité et de celle de l’empathie.

 

  En tant que logicien, M.B. s’intéresse davantage à la forme et aux contenants, qu’au contenu. L’aporie de la logique symétrique n’est pas sans évoquer la notion de perspective réversible décrite par Bion. Nous nous interrogerons ultérieurement sur la ressemblance entre la logique symétrique et la conception du pictogramme originaire  (Aulagnier).Les œuvres de Matte Blanco sont accessibles en Anglais et en Italien, pas en Français. Un ouvrage intéressant  en français est celui de Richard Courant.

 

 

Prochaines séances : 6 mars (S. de Mijolla-Mellor, sur la pensée de Pierà Aulagnier) et 29 mai (S.Korff-Sausse sur la pensée de Bion). La date de l’intervention de P-L.Assoun sera fixée ultérieurement.

 

 

 

Bibliographie :

 

ASSOUN P-L., Introduction à l’épistémologie freudienne, Paris, éd.Payot, 1981. 

COPIN J., Les prisonniers de Lacan une introduction au temps logique, Paris, éd. Hermann, 2016

 DROSSART F. , Une théorie kleinienne de la destructivité et de la créativité, Larmor Plage, éd. du Hublot, 2016. 

KORFF-SAUSSE S., Ecrire la psychanalyse avec Bion, Revue Française de Psychanalyse, 2010.

 LEWIS CAROLL, Logique sans peine, réed. 1992, Hermann, éd. des Sciences et des Arts.

 MIJOLLA-MELLOR (de) S., Penser la psychose, Paris, Dunod, 1998.  VERNANT D. , Introduction à la logique standard, Paris, éd. Flammarion, coll. Champs Essais, 2011

 

 

 

A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse
32 bis boulevard de Picpus

75012 PARIS

Téléphone  :

00 33 (0)1 43 43 27 73

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse