A2IP Association Internationale Interactions de la Psychanalyse
A2IPAssociation Internationale Interactions de la Psychanalyse 

Séminaire: Psychanalyse et sciences de l'éducation. La notion d’autorité : définitions, impasses, réaménagements

Responsables:  

Vassiliki-Piyi (Vicky) CHRISTOPOULOU

Marília Etienne ARREGUY  

 

Lieu et horaire: Université Paris-Diderot  salle 126, Bâtiment Olympe de Gouges, 8, rue Albert Einstein, de 18h-20h

Dates: 10.10.17; 07.11.17; 05.12.17; 09.01.18; 06.02.18; 06.03.18; 03.04.18; 02.05.18; 05.06.18.

Ce séminaire mensuel reprend les travaux de l’année dernière pour les prolonger avec une mise en perspective, notionnelle, historique et comparative du concept d’autorité dans le cadre des interactions de la psychanalyse et de l’éducation. Défini par Hanna Arendt comme « s'opposant à la fois à la contrainte par force et à la persuasion par arguments » il sera confronté aux apports de la psychanalyse ainsi qu’aux avancées actuelles des sciences de l'éducation dans la perspective d’une articulation entre déterminismes socio-biologiques et déterminismes psychiques individuels.

Sur le plan historique, nous aurons l'occasion de réinterroger le mouvement de pédagogie psychanalytique (1908-1937) autour de ses trois figures emblématiques: le pasteur Oskar Pfister enfin (1873-1956) qui nous aide à sortir de la confusion contemporaine entre le psychique et le spirituel, Auguste Aichhorn (1878-1949), le thérapeute des jeunes délinquants aux intuitions salvatrices, Hans Zulliger (1893-1965), l’instituteur suisse, ancré à la réalité de la praxis pédagogique, ainsi que Maud Mannoni pour son importante contribution quant aux liens entre apprentissages et thérapie.

Les questionnements partiront de la psychanalyse: est-ce que l’autorité est nécéssaire pour enseigner, surtout dans le contexte d’aujourd’hui? Qu’en est-il par exemple de l’autorité dans les nouvelles formes d’enseignement à distance? Que peut faire l’autorité professorale lorsque manquent aux destinataires de l’enseignement le «plaisir de pensée», le «besoin de savoir» et la «capacité de sublimation» pulsionnelle (Mijolla-Mellor, S. de, 1992, 2002 et 2009) ? Que faut-il entendre dans le symptôme si souvent allégué d’un «défaut de l’attention»? Et qu’en est-il du harcèlement (bullying) ou des « troubles de comportement» décris dans le DSM-V? De quelle manière la croissante demande de « médicalisation des apprentissages » peut-elle renvoyer au manque d’autorité chez les enseignants?

Cette année le séminaire va intégrer d’autres thèmes, à côté de celui de la transmission du savoir, comme celui de la violence et de l’altérité ou des limites. Nous souhaiterions aussi nous pencher sur l’étude transversale de quelques textes fondamentaux de psychopédagogues contemporains comme Bruno Robbes et Serge Boimare, ou comme Leandro De Lajonquière, Professeur expert en psychanalyse et éducation, qui seront invités pour y exposer leurs travaux.

Bibliographie :

ARENDT (H.) (1972), « Qu’est-ce que l’autorité ? », in La crise de la culture, Paris, Gallimard p.

121-185.

BAÏETTO (M.-C.) (1982), Le désir d’enseigner, Paris, E.S.F.

BOITERA (S.) (2008) Ces enfants empêchés de penser, Paris, Dunod.

DE LAJONQUIÈRE, L. (2002), « L’acte éducatif et le déclin de l’enfance : éléments psychanalytiques pour comprendre la violence de et à l’école ». Formation-Éducation. Université de Liège, n. 267, p. 33-39.

ENRIQUEZ (E.) (2003), « Qui fait autorité ? Entre le gourou et l’expert », Colloque « Actualité de l’autorité : quels repères pour nos pratiques ? », Revue Enfance & Psy, F.I.R.E.A., Châtellerault, 17 octobre.

FAVRE (D.), Ginet (D.) (2004), « D’une autorité qui renforce la dépendance d’autrui à une autorité qui favorise le gain d’autonomie d’autrui », in Chappaz (G.) (2004), L’autorité en pannes... Entre besoin de soumettre et désir d’éduquer, Aix-Marseille, Université de Provence, p. 79-90.

IMBERT, (F.) (1994), Médiations, institutions et loi dans la classe. Paris : ESF.

MEIRIEU (P.) (2005), « Quelle autorité pour quelle éducation ? », Rencontres internationales de Genève [ www.meirieu.com ].

MANNONI (M.) (1973), Éducation impossible. Paris : Seuil.

MIJOLLA-MELLOR (S. de) (1992), Le plaisir de pensée, Paris, PUF.

________. (2002), Le besoin de savoir, Paris, Dunod.

________. (2004), Le besoin de croire, Paris, Dunod,.

________. (2006), L’enfant lecteur, de la comtesse de Ségur à Harry Potter. Les raisons du succès, Paris, Bayard.

________. (2009), Le choix de la sublimation, Paris, PUF.

________. (2012), La sublimation, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », n° 3727.

MILHAUD-CAPPE (D.) (2007), Freud et le Mouvement de pédagogie psychanalytique,

1908-1937, Paris, Vrin.

ROBBES (B.) (2010), L’autorité éducative dans la classe. Douze situations pour apprendre à l’exercer. Paris : ESF.

________ (2016). L’autorité enseignante - Approche clinique. Nîmes : Champ Social Éditions.

Inscriptions :

Envoyez votre demande à : vp.christopoulou@icp.fr  (06 85 10 29 75) ou à mariliaetienne@id.uff.br  (06 66 14 38 07)

Copie à (copie à Guy Mérigot: interactions.psychanalyse@gmail.com)

A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse
32 bis boulevard de Picpus

75012 PARIS

Téléphone  :

00 33 (0)1 43 43 27 73

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse