Les femmes psychanalystes autour de Freud 

Année 2018-2019

 

Responsable : Fabienne Leleux

Lieu : 93, rue du Faubourg Saint-Denis 75010 Paris.

Dates et horaires : le 2ème dimanche de chaque mois, de 14h à 16h.

 

Uniquement sur inscription : envoyez votre demande à  fabienne.leleux@orange.fr

 

Le séminaire implique la lecture des textes à l’ordre du jour et la participation à leur discussion.

 

ARGUMENT

 

Ce séminaire se veut une suite au colloque de l’A2IP, dont Sophie de Mijolla-Mellor était l’initiatrice et dont les actes ont été publiés, en 1999, sous le titre Les femmes dans l’Histoire de la psychanalyse.

Il est centré sur les travaux que les premières psychanalystes, pour la plupart ex-analysantes de Freud et d’Abraham, ont consacré à la préhistoire œdipienne de la fille au point d’ouvrir un nouveau champ de recherches et d’amener Freud à réviser radicalement sa conception de l’Œdipe féminin, dont le tournant vers le père.

 

Ces premières psychanalystes se nomment : Helene DEUTSCH, Anna FREUD, Karen HORNEY, Melanie KLEIN, Jeanne LAMPL DE GROOT, Ruth MACK-BRUNSWICK, Joan RIVIERE. Toutes, sauf une (Anna Freud), seront citées par Freud dans ses deux articles sur « La sexualité féminine » et « La féminité » marquant l’évolution de sa doctrine sur le « devenir-femme » de la fille.

Freud s’appuie sur les travaux des unes et réfute ceux des autres, dessinant au final une ligne de fracture durable entre deux « clans » (pro- ou contra-freudiens) ainsi qu’une filiation institutionnalisant le transfert de ces ex-analysantes sur les « pères » de la psychanalyse (fidélités ou infidélités à la doctrine), Freud et Abraham notamment.

Ce traitement impressionniste ne permet pas d’appréhender la clinique de ces psychanalystes pionnières du préœdipien ni la diversité de leurs approches du féminin.

C’est pourquoi nous consacrerons cette année 2018-2019 à l’étude de leurs travaux, publiés entre 1922 et 1933, à quelques exceptions près (voir liste ci-dessous).

L’objectif de ce séminaire est de préciser, depuis les textes, en quoi la question du préœdipien et, partant, de la psychosexualité féminine fit fracture dans la psychanalyse de l’époque en même temps qu’elle constitua un tournant majeur.

 

TEXTES ETUDIES

 

Jeanne LAMPL DE GROOT

  • (1927) « Histoire du développement du complexe d’Œdipe chez la femme », in Féminité mascarade, op. cit., pp. 113-132.

 

Ruth MACK BRUNSWICK 

  • (1928), « L’analyse d’un délire de jalousie », ibid., pp. 133-195 ; (1928), « Supplément à l’« Extrait de l’histoire d’une névrose infantile » de Freud », in L’Homme aux loups par ses psychanalyste et par lui-même, Textes réunis et présentés par Muriel GARDINER, Paris, Gallimard, 1981, pp. 268-313.

  • (1940), « La phase préœdipienne du développement de la libido », in Féminité mascarade, op. cit., pp. 295-326.

 

Helene DEUTSCH

  • (1924), « La psychologie de la femme en rapport avec ses fonctions de reproduction », in Marie-Christine HAMON, Féminité mascarade, op. cit., pp. 77-95.

  • (1929), « Le masochisme féminin et sa relation à la frigidité », ibid.  pp. 215-231.

  • (1932), « L’homosexualité féminine », ibid. pp. 215-232.

 

Anna FREUD

  • (1922), « Fantasme d’être battu et rêve éveillé », in Marie-Christine HAMON, Féminité mascarade, op. cit., pp. 57-75.

  • (1953), « Über Verlieren und verloren gehen », in Die Schriften der Anna Freud, Band IV : 1945-1956, Fischer, pp. 1295-1307.

 

Karen HORNEY

  • (1923), « De la genèse du complexe de castration chez la femme », in La psychologie de la femme, Paris, Payot, 1969, pp. 41-62.

  • (1926), « La fuite devant la féminité », ibid., pp. 63-84 ; « La féminité inhibée », ibid., pp. 85-102.

  • (1933), « La négation du vagin », ibid., pp. 189-208.

 

Melanie KLEIN

  • (1928), « Les stades précoces du conflit œdipien », in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1968, pp. 229-241.

  • (1945), « Le complexe d'Œdipe éclairé par les angoisses précoces », in Essais de psychanalyse, Payot, 2005.

 

JOAN RIVIERE

  • (1929), « La féminité en tant que mascarade », in Marie-Christine HAMON, Féminité mascarade, op. cit., pp. 197-213.



 

A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse

8 rue du Cdt Mouchotte, 

75014 PARIS

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse