TRAUMATISMES AU FEMININ

Responsable : Lina Cohen

Contact : lina.mellulcohen@hotmail.fr ou 0610655649

Lieu : Visioconférences puis à mon domicile (94120 Fontenay-sous-Bois)

Dates : 2ème dimanche du mois à 14h

1ère date : 17 Janvier 2021             

 

 

 

Ce séminaire s’articule autour de 2 types de traumatismes au féminin.

Il s’inscrit pour une part dans le prolongement des travaux antérieurs sur les violences faites aux femmes.

Sachant que l’absence de secours majore le trauma, nous nous interrogerons sur les effets potentiellement traumatogènes des résistances, voire du déni que les institutions policières et judiciaires peuvent opposer aux requêtes des femmes victimes de violences.

Le défaut d’accueil et de secours peuvent-ils renforcer les effets d’enkystement et de clivage induits par le trauma initial ?

Dans quelle mesure le contexte sociétal actuel (libération de la parole des femmes, dénonciation des abus de pouvoir) atténue-t-il les défaillances de ces réponses institutionnelles ?

 

D’autre part, nous ouvrirons notre questionnement sur la dimension traumatique de certaines ruptures amoureuses. De la même manière que la mort d’un proche peut faire l’objet d’un deuil « normal » ou pathologique, nous rencontrons, dans la clinique des liens amoureux, des séparations qui, si elles sont douloureuses, permettent néanmoins une réorganisation progressive, et d’autres qui génèrent une désorganisation profonde du moi, associée à des troubles qui s’apparentent à la symptomatologie traumatique : vécu de néantisation, de déshumanisation, de déréalisation, rêves traumatiques, désorganisation de la pensée, …

Dans quelles conditions, internes et externes, la séparation peut-elle produire des effets de déliaison et d’effraction qui débordent les capacités de traitement de la perte par l’appareil psychique ?

Les observations cliniques semblent relever ces tableaux plus fréquemment chez des femmes. Y a- t -il une spécificité féminine dans la psychopathologie des deuils amoureux ?

 

Ce séminaire sera ouvert aux approches pluridisciplinaires susceptibles d’enrichir et d’élargir les axes de réflexion.

Dans le champ psychanalytique, nous privilégierons les apports théoriques de S. Ferenczi sur l’origine réelle et non fantasmatique de l’évènement traumatique et l’effraction du pare-excitation par la soudaineté et la violence du choc.

Il débutera en Janvier 2021 et se tiendra le 2ème dimanche du mois à 14h à mon domicile.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse