ACTUALITÉS 

Les documents ci-dessous peuvent être consultés et téléchargés.

Il est possible : 

 

 - d'agrandir l'image en cliquant sur la barre d'outils en gris.

 - de tourner les pages sur cette même barre d'outils.

 - de l'enregistrer ou de l'imprimer en utilisant cette même barre      d'outils.

 

OBS: Si vous rencontrez des difficultés pour visualiser les documents PDF (notamment sur Google Chrome ou Safari) cliquez avec le bouton de droite sur l'image au-dessous de ces fichiers et choisissez "enregistrer image" pour télécharger le programme du colloque.

Cliquez ci dessous pour télécharger le rapport de l'AG annuelle

Rapport AG annuelle.pdf
Document Adobe Acrobat [124.2 KB]

Séminaires 2021-2022

 

A l’heure actuelle, nous présentons 11 séminaires :

 

 

L’âge et l’identité ( Sophie de Mijolla), les traumatismes au féminin (Lina Cohen), études sur Bion (Francis Drossart), les addictions contemporaines (Angélique Christaki), les dystopies (Simruy Ikiz), penser le sujet extrême dans la clinique lourde (Michèle Grosclaude), passage adolescents (Frédéric Drossart), enfance et éducation (Catherine Weismann Arcache), autorité, transmission et auto- historisation (Joëlle Bordet), écrire l’Histoire de la psychanalyse (Sophie de Mijolla et Robert Colin), la pornographie (Christian Bazantay).

 

 

 

Les Journées de Topique 2021-2022

 

 

Du blasphème à  la pensée critique - 19 septembre 2021

 

On s’efforcera de la définir, de retracer son origine et son existence dans les domaines où la croyance n’a pu laisser place au processus de connaissance et au dialogue.

Existe-t-il toujours une intentionnalité transgressive pour celui qui l’énonce ou le commet ? Quelle est alors la visée de cette transgression et pourquoi le blasphème se substitue-t-il à la critique argumentée privilégiant l’appel à l’ironie et à l’effet comique ?

Quelles sont alors les conditions requises pour que le récipiendaire du supposé blasphème le dénonce comme tel ? Le non-respect d’une règle dont on ne reconnait pas la légitimité peut-elle constituer à elle seule un blasphème ? Doit-on prendre en considération le fait subjectif de se sentir bafoué dans ses valeurs comme une situation apte à définir le blasphème ?

Plus généralement quelles sont les visées tant du blasphémateur que de celui qui le reçoit comme tel et s’en clame la victime ? Que répondre au dialogue de sourds où l’un oppose sa liberté d’expression et l’autre le respect de ses valeurs ? A quelle volonté de domination et à quelles craintes cette situation répond-elle de part et d’autre et comment peut-elle faire exploser une violence sous-jacente ?

 

 

 

 

Âge et identité - Février 2022

 

Argument à venir

 

La représentation du contre-transfert dans la série En thérapie (Israël - USA - France) - Mai 2022

 

Argument à venir

 

100 après l'autobiographie du président Shreber, les mouvements trans actuels - Octobre 2022

 

Argument à venir

 

 

Le récit dystopique entre quête de sens et besoin de croire - 5 Décembre 2022

 

Le sentiment d’illimité lié aux révolutions technologiques, la perte des garants traditionnels de l’autorité sollicitent aujourd’hui la création imaginaire d’objets phobiques d’une manière différente que pouvaient le faire autrefois les contes et les mythes. Le plus invraisemblable devient réalité au point que l’on ne sait plus lequel a inspiré l’autre. L’union entre les désirs cruels et la capacité technique de les réaliser donne lieu à une union explosive. Mais la dystopie est encore une anticipation ou si ne procède t’elle pas d’une observation poussée dans ses conséquences logiques ? 

 

 

 

 

 

 

A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse

8 rue du Cdt Mouchotte, 

75014 PARIS

 

interactions.psychanalyse@gmail.com

 

06 11 89 87 30 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© A2IP - Association Internationale Interactions de la Psychanalyse